Epilogue – Jean Corentin Carré

        C’est lors d’un combat aérien au-dessus de Verdun dans la Meuse que son appareil a été abattu. Blessé trop grièvement, il a succombé à ses blessures à l’hôpital de Souilly, à l’âge de 18 ans seulement.

        Jean-Corentin Carré est né en 1900 en Bretagne. Poussé par la ferveur patriotique de son professeur, il décide de s’engager dans l’armée à 14 ans, mais s’y voit refuser l’entrée à cause de son trop jeune âge. Déterminé à défendre sa patrie, il va jusqu’à Pau où il se dit originaire des Ardennes (département envahi par l’Allemagne) et est admis dans l’armée sous un faux nom, celui d’« Auguste Duthoy ».

        Il est nommé sergent et reçoit la Croix de Guerre pendant l’année 1916. En décembre, il choisit de révéler sa vraie identité à son chef de corps. Celui-ci plaide sa cause auprès du général mais cela ne sert à rien : Jean-Corentin Carré est rétrogradé et redevient soldat. Il est désormais surnommé par les journaux comme « le plus jeune poilu de France ». Néanmoins, il retourne dans l’armée et obtient son brevet de pilote à l’été 1917. Au-dessus de Verdun, le 9 mars 1918, son engin s’écrase après avoir été touché par un avion allemand alors qu’il était en mission.

        Jean-Corentin Carré, a un jour déclaré : « Je ne suis pas plus patriote qu’un autre, mais je considère qu’un Français, lorsqu’il est assez fort pour faire un soldat, est un lâche s’il reste à l’arrière ».

        Il était brave, courageux, fidèle, loyal… Jean-Corentin Carré était un adolescent exemplaire aux qualités exceptionnelles. Il nous a donné un modèle qui aurait dû être suivi par tous les adolescents français.

        Sa disparition aujourd’hui endeuille toute une nation qui porte derrière elle ses enfants disparus. Tous ceux qui hier nous ont quittés ont écrit les pages de l’histoire de demain.

        Toutes les valeurs que l’on a héritées de nos ancêtres comme la fierté d’être Français doivent être passées de génération en génération. Aujourd’hui nous devons aussi les transmettre et en défendant son pays Jean-Corentin Carré a réussi cela.

        La France est fière de Jean-Corentin Carré, soldat dévoué. Il restera à jamais un héros, malheureusement mort trop tôt.

Acte de décès de jean Corentin Carré